Le droit de travail et l’ensemble des règles juridiques qui gèrent les relations entre un employeur et un employé. Tant que l’employé exerce ces fonctions, il est encadré par ces règles jusqu’au rupture du contrat. Ces règles réclament les droits des travailleurs et leur donnent la liberté d’exprimer tant qu’ils respectent les normes et la sécurité de tous les acteurs dans une entreprise. 

Les rôles d’un syndicat

Le syndicat protège les intérêts des employés en respectant les règles, d’une sorte d’avocat pour les employés. Comme un relais entre les employés et les employeurs. 

Premièrement, il garantit les droits des employés autrement dit, il les représente. S’il y a des conflits ou des litiges entre les deux parties, il joue le rôle d’un négociateur. 

Deuxièmement, il dispose de certaines procédures pour organiser des protestations. Il peut se manifester devant les médias pour défendre leurs causes. S’il prépare des revendications collectives, le droit stipule bien que toute employé d’une entreprise a droit à la grève. Mais pour le réaliser, il doit remplir les 3 conditions suivantes : 

  • une prévention de 48 heures à 72 heures, 
  • un arrêt total du travail, 
  • un arrêt collectif du travail par l’ensemble des salariés grévistes et des protestations professionnelles. 

Tandis que ces 3 conditions ne sont pas remplies, c’est un protestation illicite et défendue par le droit de travail.  Et tous les employés qui ont participé à ce mouvement sont sanctionnés ou congédiés selon les normes des entreprises. 

Les attributions des employeurs

A part les droits de travail, tous les employés sont encadrés d’un contrat de travail s’ils sont à durée déterminée ou indéterminée. Ils doit respecter les règles suivants :

  • Préserver la relations employés employeurs
  • Veiller à la sécurité social des employés et leur famille
  • Respecter les normes stipulés dans le contrat de travail
  • Motiver les employés à exercer leur fonctions
  • Respecter leur droit social