De nombreux travailleurs rêvent de devenir autonomes ou freelance, notamment dans le cadre d’un emploi salarial. Les free-lances sont des personnes qui travaillent avec plusieurs clients et n’est donc pas un employé direct d’une société. Ils gagnent beaucoup d’argent en vendant leurs connaissances et leur expérience. Mais beaucoup de ceux qui ont ce rêve ne savent pas comment devenir indépendants. Cet article vous montrera en quatre minutes toutes les façons d’obtenir le statut de freelance.

Choisir un bon projet

Si vous voulez vous lancer dans la micro entreprise ou devenir auto entrepreneur, la première chose à faire est d’adopter un projet tout en créant votre activité. Cela signifie que vous devez d’abord comprendre tout ce qui touche votre ambition et votre motivation pour bénéficier du régime auto entrepreneur ou micro entrepreneur. Avant de se lancer dans cette activité, il est important de se poser les bonnes questions. Tout d’abord, réfléchissez à la raison pour laquelle vous désirez devenir freelance, pourquoi vous souhaitez être indépendant financièrement. Les freelances se demandent constamment pourquoi ils veulent travailler sans responsabilité envers les autres et pourquoi ils veulent gérer leur activité seule.

Bien sûr, cela peut prendre beaucoup de temps. Mais c’est une étape importante pour la création d’un sasu car vous devez avoir une forte motivation avant de vous lancer dans votre entreprise et de réussir. Sans elle, vous vous retrouvez dans des situations où vous regrettez ou voulez abandonner, ce qui ne fonctionne pas. Toutefois, la motivation seule ne suffit pas pour prendre une décision concernant un projet. Vous devez également analyser soigneusement le marché et vos compétences sur l’activité. Pour ce faire, il est recommandé de tenir compte des coûts du marché et, en particulier, de la compétition dans votre domaine.

Développer une stratégie

Une fois que vous avez défini votre projet, vous devez élaborer une méthode pour le mettre en œuvre. Pour ce faire, vous devrez élaborer un modèle qui vous permettra de comprendre le projet et obtenir le statut ou le régime micro-entrepreneur (sasu). Mais avant de le faire, vous devez d’abord clarifier votre position. Pour cette tâche, vous devrez découvrir ce que votre public cible souhaite et ce qui le motive. De nombreuse gens pensent que les intentions de l’acheteur ne sont pas importantes. Mais une fois que vous le savez, vous pouvez adapter vos services directement au client et répondre pleinement à ses besoins. L’idée est de découvrir pourquoi votre public cible est intéressé par vos services ou ce qu’il veut résoudre.

De la même manière, la création d’un modèle de projet public vous aidera à garder à l’esprit les perceptions irréalistes de votre public cible. C’est un moyen de comprendre les besoins des clients et des consommateurs potentiels et d’essayer de mieux y répondre.

Organisez-vous en tant que freelance, comme vous l’avez constaté en calculant votre taux horaire, vous ne passez pas 100% de votre temps de travail à produire de la valeur.

Par conséquent, faire bon usage de votre temps et éliminer, simplifier ou partager autant que possible les tâches à faible valeur ajoutée est la clé de votre réussite professionnelle.

Une façon de combiner la liberté des freelances avec la sécurité des employés est le portage salarial .

Avec le portage salarial , vous signez  un contrat de travail avec l’entreprise qui vous parraine. Cela signifie que vous bénéficiez de tous les avantages liés au statut de salarié, tels que la fiche de paie, l’assurance chômage et l’assurance pension, la sécurité sociale (par exemple, les coupons alimentaires), etc.

Mise en place d’une structure juridique

L’étape suivante consiste à créer une entité juridique. Il s’agit d’une étape importante, surtout si vous vivez dans une juridiction. Le travail indépendant n’est pas réglementé par la loi. Par conséquent, le seul moyen d’obtenir une protection juridique est d’adopter l’une des formes de société légales. Vous pouvez également fonctionner comme une microentreprise. C’est le seul moyen de donner à votre entreprise le statut juridique d’un entrepreneur. Le choix vous appartient. Cela dépend de votre situation.