La comptabilité analytique est le processus qui consiste à quantifier les décaissements qui seront effectués pour atteindre les objectifs fixés au sein d’une organisation. Cet outil permet aux entreprises de déterminer les pertes économiques qu’elles auront en termes de consommation de biens, d’amortissement des actifs et de déductions. Dans cet article, nous allons vous détailler toutes les informations nécessaires sur la comptabilité analytique d’une entreprise ainsi que l’importance de faire appel à des experts dans le domaine pour sa prise en charge.

Pourquoi la comptabilité analytique ?

L’exécution de cette procédure dans une entreprise est essentielle, car elle facilite le calcul rapide des coûts qui seront investis dans la production de produits et la fourniture de services nécessaires à la poursuite des activités de l’entreprise. Cela permet à l’entreprise d’avoir une compréhension rapide du compte de résultat, sans avoir à attendre la fin de la période où le grand livre est calculé.

Sans une compréhension détaillée et opportune des coûts, ces organisations pourraient naviguer à l’aveuglette dans une mer d’obstacles. Une analyse des coûts rapide et agile leur permettra de voir la route et d’éviter de s’échouer.  D’où l’importance de la confier à des professionnels qualifiés ou un cabinet d’experts-comptables comme GB Audit en Nouvelle-Aquitaine.

En outre, la mise en œuvre d’un plan de comptabilité analytique permet aux organisations de s’adapter plus rapidement aux scénarios de crise. En effet, cet outil facilite la mesure des dépenses qui conduira à la mise en place de stratégies permettant à l’entreprise de poursuivre ses activités.

En ce sens, les entreprises ont dû investir dans la transformation numérique pour s’adapter à la “nouvelle normalité”, qui a mis en œuvre le travail à distance et le développement de mesures pour renforcer leurs processus.

Vous devez comprendre que la structure des coûts a changé face à la pandémie. Et dans ce nouveau scénario, de nombreux produits ou services ont changé à tel point qu’ils ne sont plus rentables. En le sachant, les entreprises pourront réajuster leurs politiques de prix, reformuler le portefeuille de produits et de services, redéfinir les processus de production, modifier la conception des produits et/ou des services, repenser leur chaîne d’approvisionnement, se concentrer sur ce qui peut générer de la rentabilité, voire réorienter leurs stratégies.

Cycle de comptabilité analytique

Le cycle de comptabilité analytique est le processus par lequel les entreprises passent au cours de la période comptable pour identifier les dépenses, enregistrer les données, déterminer les coûts des produits, le prix de vente et d’autres facteurs qui facilitent la prise de décision. Il se compose de 6 étapes :

Enregistrement des données : Cette première étape vise à déterminer et à enregistrer l’élément dans lequel l’argent doit être investi, puis à identifier le coût de production de cet élément.

Classification du coût : Dans cette deuxième étape, le coût est classé après avoir défini la fonction, la nature et le comportement qui caractérisent l’élément.

 Identification du coût total : Le coût des marchandises vendues (somme de tous les coûts encourus pendant la production) d’un produit est quantifié.

Coût unitaire : obtenu en divisant le coût des marchandises vendues par le nombre total d’unités vendues.

Prix de vente : Obtenu en ajoutant au coût des marchandises vendues une marge bénéficiaire pour l’entreprise.

Contrôle des coûts et prise de décision : Après l’identification du système standard de contrôle des coûts, du budget et du budget, une politique de contrôle des coûts est évaluée pour la prise de décision. 

Il convient de noter que, contrairement à la comptabilité générale, la comptabilité analytique est à usage interne. Cela implique que chaque entreprise peut donc adopter le processus comme elle l’entend pour l’entreprise.