Lorsque l’on évoque le domaine de la communication en entreprise, on pense instinctivement à celle liée au marketing pour promouvoir la marque et ce que l’on vend. On peut aussi le lier à celle qui est destinée à l’interne, avec notamment le développement de l’identité collective, le team building ou tout simplement le management. Ce que presque tout le monde oublie, c’est que la communication interne passe également par la signalétique. Celle-ci se présente principalement sous la forme de panneaux qui ont pour objectif d’informer, d’alerter ou de guider. C’est justement sur ce terrain que nous allons nous aventurer dans cet article et plus particulièrement aux panneaux annonçant un danger potentiel. Chaque chef d’entreprise est tenu de tout mettre en œuvre pour respecter la réglementation autour de la sécurité des personnes, qu’elles soient salariées ou de passage.

L’affichage en entreprise

La communication visuelle réglementaire passe essentiellement par des supports prenant la forme de panneaux qui obéissent à des codes universels et très encadrés. Comme on peut le constater sur ce site https://www.seton.fr/panneaux-pictogrammes/panneaux-danger, les différentes formes que peuvent prendre la signalétique indiquant le danger ont en commun plusieurs éléments : un fond jaune et des pictogrammes de couleur noire. Nous y reviendrons dans la partie suivante, mais cet exemple permet de se rendre compte que tout est codifié dans les panneaux destinés à informer des règles et interdictions en vigueur sur un lieu, ou un passage en particulier.

Ainsi, même sans être expert en signalétique, on est habitués tout au long de notre vie à reconnaître en un clin d’œil la signification d’un panneau. C’est bien évidemment lorsqu’on passe son code de la route que l’on va acquérir la majorité de ce savoir. Pour reprendre un autre exemple, ce qui est bleu et carré sont là pour indiquer, tandis que la même couleur avec une forme ronde sera une obligation. C’est même encore plus direct avec les dangers sur la route, aux panneaux tous de forme triangulaire bordé de rouge sur fond blanc. On pourrait continuer d’énumérer toutes les formes et couleurs ainsi que leur correspondance, mais ce qui importe, c’est de retenir qu’on retrouve sur la route et dans la communication interne en entreprise des logiques quasiment similaires.

Le cas des panneaux annonçant le danger

Revenons ainsi à notre exemple initial. Nous allons voir ce qu’il en est de la diversité de la signalétique annonçant le danger. Les risques peuvent être de différentes natures : indiquer une éventualité de s’électrocuter, une possibilité de se blesser aux mains, informer de la présence de machines dangereuses, ou encore informer qu’un risque chimique est situé à un lieu précis. Dans tous les cas, nous l’avons vu, la signalétique utilise le même code couleur pour une forme rectangulaire typique du danger. 

En fonction de l’endroit où doit être installé le panneau, celui-ci peut être d’une taille plus ou moins grande, notamment pour des questions de lisibilité. Par exemple, dans un couloir étroit, la signalétique sera plus petite que s’il fallait informer d’un danger général dans un large entrepôt.