On parle beaucoup du télétravail depuis quelque temps. Le comble est que personne ne s’y était préparé à s’engager dans ce domaine.

Le télétravail débarque sans prévenir

C’est vrai qu’il y a eu déjà des entreprises qui ont déjà effectué ce partage de tâche vers des freelances. Et on a vu aussi l’augmentation des petites et moyennes entreprises ou PME avec un statut télétravail. Mais on n’a pas été préparé pour affronter un cas comme le Covid-19. Ce secteur était resté informel depuis de longues périodes, vu qu’on donnait de l’importance aux sociales. Maintenant, c’est un secteur qui concentre beaucoup de travailleurs et il a été formalisé aussi rapidement. En effet, même les grandes entreprises envisagent de se basculer dans le télétravail. Cela peut créer un avantage sur la politique de ressources humaines et organisationnelles. Ce que nous avons vécu est très anormal, et le télétravail a été une obligation. Il n’est pas sans dire que pour mettre tout le monde dans les conditions du télétravail, il y a une certaine règle à respecter, et des balises humaines surtout à ne pas dépasser. Il faut donc que l’entreprise soit préparée à installer ce régime de télétravail. Il faut avoir cet aspect de dédier un espace de travail chez soi, un lieu où les autres membres de la famille ne viennent vous déranger, c’est important. 

Comment s’organiser dans le télétravail ?

Ce n’est pas si simple de s’occuper d’une vie conjugale face à celle de la professionnelle. Notre situation est complètement différente sur cet angle, et c’est pour cela qu’il faut se préparer à tout. Prenons un exemple concret : une mère de famille ne peut et n’arrivera pas à se concentrer dans son travail si elle pense qu’elle doit préparer les repas de ses enfants, ou endormir le petit, etc. Pareillement pour un père de famille, qui doit s’occuper de quelques réparations à la maison. Par contre, au travail, il y a une certaine tâche que l’on doit terminer avant de se concentrer à celle de la maison. Le télétravail ne va pas développer le secteur où il est rattaché. L’objectif est de limiter la fréquence de travail afin que chacun ne souffre pas dans les activités des autres et vice-versa.

Cadrer le télétravail

Il y avait déjà des conventions qui ont été signées par les acteurs du ministère de travail et le télétravailleur depuis 2005. À l’époque, le principe était d’octroyer les télétravailleurs les mêmes droits et avantages que les salariés du bureau. Il y avait eu une CCT85 bis qui a été votée en 2006 pour mettre en place le contrat d’assurance des télétravailleurs. Et puis, on ne peut pas nier qu’il y a des contrats de télétravail occasionnels et ceux qui sont réguliers. Le cadre du télétravail existe et même si cela est en train de s’encadrer, il y a tout de même un respect de chacun dans ce milieu.

En effet, le télétravail n’est pas encore entré dans le droit de chaque citoyen, même on découvre sa vraie valeur au sein de l’entreprise durant les confinements. Il est resté dans le cadre de la politique d’une entreprise, donc légale, certes, mais durable pas encore.