L’idée de mener une activité à son propre compte demande la création d’une entreprise. Mais dans les actions à mener en vue de la création de l’entreprise, figure la sélection de la forme sociale ou du régime juridique de la société. Il existe en effet un grand nombre de statuts juridiques telles que la sarl ou société à responsabilité limitée et la sas. La sarl diffère des autres statuts juridiques et donc de la sas grâce aux caractéristiques qu’elle possède. L’article que voici vous permet donc d’en savoir davantage.

L’essentiel à savoir sur la SARL

Quelques éléments caractérisent la société à responsabilité limitée. Il s’agit tout d’abord du capital social. En effet, en optant pour la sarl, la chance vous est offerte de tout commencer seulement avec un capital social d’un euro. Cela voudrait dire que vous n’avez pas à vous mettre sous une pression car même avec le peu que vous avez, vous pouvez démarrer les activités de votre entreprise. Il faut noter qu’en réalité, vous n’êtes pas tenu de verser tout le montant du capital social lors de la création de l’entreprise. Selon vos capacités, vous pouvez verser les vingt pour cent du capital social au début et verser le reste sur cinq ans après l’immatriculation de la société. Il faut ajouter que les sociétés qui optent pour le régime de la sarl ont le droit de choisir entre l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur les revenus.

Cela montre une vraie souplesse dans le choix de cette forme sociale. Parlant des caractéristiques, vous avez ensuite la possibilité d’intégrer au capital social des collaborateurs. Vous avez donc le droit d’avoir entre deux et cent associés. La sarl possède de nombreux avantages surtout le fait que la responsabilité de chaque collaborateur est limitée aux apports. En ce qui concerne le gérant de la sarl, il est nécessaire qu’il soit une personne physique et sa désignation se fait par les collaborateurs. Enfin, lorsque la cession des parts dites sociales profite à une tierce personne en dehors des collaborateurs, ceux-ci sont en droit de prendre certaines mesures.

Les collaborateurs de la société à responsabilité dite limitée

Il est permis à des personnes physiques comme morales d’être associées au capital social de la société à responsabilité limitée. Ces personnes ne sont soumises à aucune condition, ce qui fait que même les personnes mineures peuvent être des associés de la sarl. La seule différence est qu’aucune d’entre elle ne peut prendre le poste permanent de gérant de la société. Lorsque la société reçoit des apports d’une personne, la société lui doit désormais une partie de ses parts dites sociales. Cette personne devient aussi un associé ou un collaborateur. Les apports peuvent être cependant de n’importe quelle nature. Les personnes ayant les statuts d’associés ont le droit de faire des votes lors de l’assemblée générale et peuvent aussi adresser des questions au gérant pour plus de détails sur la gestion.

Le statut du gérant

Dans la société à responsabilité limitee ou sarl, les statuts sont plusieurs et différent d’un titre à un autre. Ainsi, le statut de gérant peut revenir à une ou plusieurs personnes. Dans tous les cas, elles sont désignées par les collaborateurs. Dans le système de sarl, il n’existe pas de statut de directeur général ou de président. Celui qui assure la gestion des activités de l’entreprise n’est rien d’autre que le gérant. Il représente la société partout il le faut, raison pour laquelle il doit être une personne majeure qui possède vraiment les capacités de gestion. Sa rémunération est fixée par les associés.